Journal d’un adolescent confiné

Mike Vanvelthem, quatorze ans, est étudiant en 3ᵉ année de qualification technique artistique à l’Institut d’enseignement des arts, techniques, sciences et artisanats (IATA) à Namur. En garde alternée, il vit depuis le 3 avril chez son père, Lionel Vanvelthem, historien-archiviste. Son professeur de français a conseillé aux étudiants qui le souhaitaient de tenir un « journal du confiné ». Voici le sien. (Certains passages trop personnels ont été supprimés.)

Compte Instagram de l’auteur : EMVAY_MV.

Dessin d'un adolescent écrivant un journal, par Mike Vanvelthem.

Suite à la demande de mon prof de français, je décide, aujourd’hui, de faire un « journal du confiné ». En gros, écrire ce que je pense et ce qu’il se passe durant le confinement.

Nous sommes déjà le 1ᵉʳ avril, cela va faire 14 jours que je n’ai plus école. J’ai reçu une lettre de l’école pour me connecter à une adresse mail spécialement pour l’IATA, et je n’ai pas réussi au début. Ça n’a marché qu’après m’être connecté sur mon ordinateur.
En cette période, j’essaye de ne pas sombrer dans une routine, je me suis donc donné le défi de tester de nouvelles choses en dessin. Je sais maintenant dessiner les chats. Après, je me suis intéressé aux furries, et je suis entré dans une communauté consacrée à ça, c’est très intéressant car c’est un monde dans lequel je n’étais jamais entré, et j’apprends en regardant les dessins de la communauté ! J’essaye aussi de m’intéresser aux choses que je n’aime normalement pas, agrandir ma culture, Internet est fait pour ça. J’ai donc écouté de la K-pop, regardé des animes, vu des documentaires sur le Japon, suivi des cosplayeurs sur Instagram… J’ai pu trouver quelques petites choses qui me plaisaient dans toutes ces œuvres pas très attirantes à mes yeux… (Musicales pour la K-pop, visuelles pour les animes…)
J’ai appris à être patient. Ne pouvant pas faire les magasins, j’ai commandé un colis de Suisse avec pas mal de piercings, pour avoir l’impression de changer un peu. Mais à cause de tout ce qu’il se passe, les colis sont très très très longs à arriver… Au début j’avais hâte, puis je me suis senti frustré, et maintenant j’ai juste accepté que ça viendrait dans très longtemps…
Ayant une garde alternée, je ne vois plus mon père, il me manque, je ferai peut-être le voyage jusqu’à Bruxelles, mais j’essaye de rester longtemps d’un endroit à un autre, pour éviter de trop voyager. Je ne suis sorti qu’une seule fois depuis le début du confinement, c’était pour aller chez le médecin. La ville commence à me manquer et mon jardin est minuscule. Je n’ai plus beaucoup le sens du temps, je me couche et me réveille de plus en plus tard, les jours sont décalés.
16 heures, ma mère nous force à aller au parc. Je n’en ai pas envie, je n’aime pas les parcs et ce n’est qu’un risque inutile.
Je vais pouvoir aller chez mon père, j’aimerais seulement ne rien oublier chez moi. Je vais devoir prendre tout, absolument tout… Je pourrai y rester plus longtemps que prévu. Je ne vais pas prendre mes classeurs de cours, en espérant que nos profs ne nous demanderont pas de faire des choses en rapport avec les feuilles du cours. Ma mère compte me conduire jusqu’à Bruxelles en voiture…

4 Avril. Il faut encore que je fasse les devoirs pour certains profs qui donnent des devoirs obligatoires à rendre. Je me rends compte, en me regardant dans la glace, qu’une magnifique coupe mulet se forme. Boarf, de toute façon, même si les coiffeurs étaient ouverts, je n’y serais pas allé. J’ai aussi remarqué que les serveurs de pas mal de sites sont dans le mal. Je n’arrive plus à charger Amino convenablement, et parfois Instagram a du mal aussi. Mais pour Instagram je ne sais pas trop si c’est ma connexion ou les serveurs de leur côtés…

7 avril. Je n’arrive plus à dessiner, donc je m’ennuie vraiment. J’ai regardé des dessins animés de mon enfance comme « Azur et Asmar » ou « Chasseur de dragons », il y a plein de choses que je n’avais pas comprises étant jeune que je comprends maintenant. C’est cool d’avoir du temps à perdre.

9 avril, je n’arrive toujours pas à dessiner. Et chatter sur internet commence à me peser. Je fais des fautes de frappe tout le temps, je ne sais plus écrire… J’ai juste envie de sortir, prendre l’air et me changer les idées. Puis de retrouver mon savoir-faire en dessin, c’est tellement horrible de faire quelque chose et ne pas être fier du résultat. Je veux pouvoir aimer ce que je fais pour garder un minimum de santé mentale.

10 Avril, je n’arrive vraiment pas à faire mes devoirs. C’est le genre de choses que je ne sais pas faire chez moi. Très simple à l’école, mais pas dans ma chambre. Mon cerveau voit ça comme un lieu « tranquille », pas un lieu de travail ! Mais je pense que le pire n’est pas de faire le travail. Ce dont j’ai le plus de mal c’est d’envoyer le mail. C’est gênant, je ne sais pas parler aux professeurs par mail. Du coup, les exercices tout simples, je ne les fais pas, car je sais que je n’arriverai pas à envoyer le mail. Problématique.
Il y a plein d’ambulances qui passent. Je dirais 3 ou 4 fois par jour… Je n’arrive plus à dormir. Je me couche de plus en plus tard mais me lève à la même heure, donc j’ai des maux de tête et je suis fatigué.

12 Avril, j’ai arrêté d’aller sur un de mes réseaux sociaux car il me fait saturer. Je dois me concentrer sur de bonnes choses si je veux survivre mentalement au confinement.

13 Avril, je viens d’écouter le discours de Macron. En France, ils resteront confinés jusqu’au 11 mai ! Et comme la Belgique veut tout faire comme la France, ça sera surement le cas aussi. Le port du masque (en tissu) sera apparemment bientôt obligatoire. Ma grand-mère va nous en faire pour moi et mon père. Elle s’ennuie, elle aussi. Je lui ai proposé de me coudre un costume de furry, pour passer son temps libre.
J’ai toujours pas fait de devoirs, ça m’énerve, je n’y arrive pas.
On vient d’apprendre que le confinement finira le 3 mai… Personne n’y croit. C’est impossible, hahaha… Le 3 mai ? Ils sont fous. En plus, ils ont à nouveau permis les visites dans les maisons de repos, ils n’ont rien compris. Je suis exaspéré. Ma grand-mère a fait les masques, pour moi et mon père. Elle nous en a envoyé deux chacun et va en envoyer un peu plus dans quelques jours.
Mon père a voulu m’acheter la Switch pour survivre au confinement… mais rupture de stock. Pas de bol. Il a aussi fait un site d’archives. Où il met plein de textes sur le confinement. Le mien y sera peut-être, un jour.

21 Avril, il m’a proposé de lui envoyer mon texte, j’ai enlevé les choses un peu trop privées. Peut-être que des gens liront mon texte et liront justement ce paragraphe où je parle du site, je trouve ça plutôt ironique.

1 commentaire pour “Journal d’un adolescent confiné”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *