Archivarissen in actie

We moedigen archiefdiensten, informatiebeheerders en archivarissen aan om de zeer verscheiden impact van de coronacrisis te documenteren en archiveren.

« Vis ma vie d’archiviste confiné·e » : les podcasts des gestionnaires de l’information

Depuis plus d’un an, nos quotidiens, nos habitudes, nos relations avec la famille, les amis et les collègues ont été radicalement chamboulés par la crise sanitaire. Tous à notre hauteur et avec notre sensibilité, nous avons essayé de nous adapter aux mesures prises par le gouvernement. Les archivistes et les gestionnaires de l’information n’ont pas échappé à la règle et nous avons dû adapter notre manière de travailler.

Memoire de Quarantaine

Mémoire de Quarantaine à Namur: mise en place et premier bilan

Un article de l’équipe du projet Mémoire de Quarantaine Amandine, Aude, Françoise et Nicolas Genèse 18 mars 2020, suite à l’épidémie de COVID-19 qui touche notre pays, un confinement généralisé est décrété par les autorités gouvernementales. Totalement inédite, cette situation… Lees verder »Mémoire de Quarantaine à Namur: mise en place et premier bilan

la collecte de témoignage par le centre “Alphas”

Comme de nombreux centres et services d’archives, L’Atelier Liégeois pour la Promotion de l’Histoire et des Archives Sociales (ALPHAS), centre d’archives privées participe à la collecte inédite de témoignage durant la crise sanitaire.

L’archivage du confinement s’invite au festival “Jeu de l’Oie” de l’université d’Aix-Marseille

Depuis avril 2020, les centres et services d’archives collectent les témoignages et sources pouvant documenter la crise sanitaire actuelle afin de garantir aux futurs chercheurs et aux historiens la possibilité d’écrire l’histoire. Cette collecte du présent pose de nombreuses questions… Lees verder »L’archivage du confinement s’invite au festival “Jeu de l’Oie” de l’université d’Aix-Marseille

ULB collecte les témoignages de la communauté universitaire

Depuis mars 2020, notre communauté vit une période unique dans l’histoire de notre Université. Si, à l’échelle institutionnelle, nous avons documenté la gestion de la crise sanitaire par les services de l’université, qu’en est-il de la réaction de la communauté universitaire ?