Le confinement silencieux

Aucune description disponible.

Luca Federico Cerra, professeur de morale non confessionnelle

Le confinement silencieux est l’aboutissement d’un projet proposé aux élèves de rhétorique suivant le cours de morale non confessionnelle à l’Athénée Royal de La Louvière, durant le confinement. En tissant des liens entre les philosophies dites « du silence » (et notamment celles orientales, Yoga et Bouddhisme) et l’expérience solitaire vécue durant le confinement, ce travail d’introspection a abouti à la réalisation de quinze poèmes, réalisés par douze élèves différents.

Avec l’assistance de la direction, et surtout de la Maison de la Laïcité de la Louvière, les poèmes ont pu être mis en page pour former un petit recueil, distribué gratuitement à la fin de l’année scolaire.

Nous avons besoin de mots, et donc de bruit, pour nous exprimer, communiquer, et nous dire à nous-mêmes que nous existons. Mais notre existence est aussi composée de silences, que nous recherchons et sommes capables de créer. Ces silences, qui nous confrontent à nous-mêmes, sont souvent source d’un sentiment de solitude. Il faut alors essayer – c’est mon avis – de leur attribuer un rôle positif : tel était le but sous-jacent de cet exercice.

Ce recueil est une manière de montrer comment le temps du confinement n’a pas été perdu, mais a pu au contraire déboucher sur une production littéraire, pédagogiquement intéressante. Il illustre le sentiment que toute situation – même la plus pénible – constitue un pas en avant dans notre accomplissement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *